Comment bien porter son masque de protection ?

Le coronavirus continue de se propager dans le monde et actuellement, de nombreux pays, dont la France sont touchés par ce nouveau virus qui semble être difficile à stopper. En effet, en faisant pas moins de 2 500 morts et plus de 80 000 personnes contaminées dans de nombreux pays, ce virus qui a été baptisé Covid-19 par l’organisation mondiale de la santé se présente comme étant l’une des menaces majeures que le monde a dû faire face ces dernières années.

De ce fait, l’inquiétude est omni présente, notamment pour la plupart des français, surtout que cette épidémie a déjà fait des victimes, ce qui permet de dire que le coronavirus est bel et bien présent sur le territoire français.

Toutefois, il ne faut surtout pas céder à la panique puisque même si ce virus semble être assez menaçant, il faut quand même savoir qu’il est tout à fait possible de s’en protéger et ce, en adoptant une règle d’hygiène adaptée ou aussi en portant un masque de protection qui va assurer le fait de ne pas être contaminé même si on est en contact avec des personnes malades du Covid-19.

Quel masque de protection choisir ?

Lorsqu’il s’agit d’un virus qui se transmet rapidement et facilement comme ce nouveau coronavirus, il n’y a que le fait de bien se protéger qui puisse vraiment être efficace si on ne veut pas le contracter.

Heureusement, il est tout à fait possible de faire cela et ce, en portant un masque de protection adapté qui puisse limiter, voire même éliminer les risques d’être infecté par le Covid-19. Parmi les masques qui permettent de bénéficier de cette protection, il faut opter pour ceux qui sont de type FFP et qui assurent une filtration amélioré des agents infectieux.

Ces genres de masques de protection sont souvent fabriqués selon une norme bien définie et se classent également en 3 catégories qui diffèrent du niveau de protection qu’ils proposent, notamment :

Le masque FFP1, qui est utilisé pour protéger ses voies respiratoires des diverses particules fines comme les poussières par exemple.

Le masque FFP2, qui est utilisé pour se protéger d’agents infectieux comme les virus en tout genre qui se transmettent par voie aérienne.

Le masque FFP3, qui est semblable au masque FFP2, mais qui propose une protection renforcée et est donc également utilisé pour limiter d’être infecté par des virus transmissibles par voies respiratoires, comme le nouveau coronavirus par exemple.

L’importance de savoir bien porter son masque de protection

Le plus souvent, l’efficacité d’un masque de protection respiratoire dépend du niveau de filtration qu’il propose, mais surtout aussi du fait de savoir bien le porter. Découvrez plus d’informations sur cela sur ce site.

En effet, même en choisissant un masque de type FFP2 ou FFP3, mais que l’on ne sait pas comment l’utiliser correctement, les risques d’être infecté par le nouveau coronavirus ne seront pas écartés. De ce fait, il est important savoir bien porter son masque de protection et pour cela, il faut :

Se laver les mains

Pour éviter que des agents pathogènes puissent venir contaminer le masque de protection, il indispensable de toujours bien se laver les mains.

Bien positionner le masque de protection

Pour assurer une protection parfaite, il est également utile de savoir bien positionner son masque. Pour cela, il faut se fier aux indications qu’on peut trouver sur le masque lui-même comme la barrette nasale par exemple, qui permet de savoir le haut et le bas du masque.

S’assurer que le masque de protection puisse bien couvrir le visage

Pour limiter au maximum les risques d’être infecté par le coronavirus, il est important de bien ajuster son masque de protection et ce, en veillant à ce qu’il puisse bien couvrir le nez et le menton. Il faut également pouvoir bien attacher le masque pour qu’il ne se détache pas par accident. Pour cela, il faut préférer ceux qui sont munies d’élastiques qui s’attachent derrière les oreilles.

Veiller à respecter la durée d’utilisation du masque de protection

La plupart du temps, un masque de protection respiratoire s’utilise en moyenne durant quelques heures avant qu’il ne perde de son efficacité. De ce fait, pour ne courir aucun risque, il faut veiller à respecter cette durée d’utilisation et surtout de ne pas réutiliser un masque ayant déjà servi.