Des vandales s’amusent à incendier plusieurs véhicules dans le département du Val-d’Oise

Durant la nuit du mardi 21 au mercredi 22, plusieurs incidents ont éclatés dans plusieurs villes du département Val-d’Oise à savoir Pontoise, Ermont et Sannois.

En effet, des individus qui portaient des cagoules ont mis le feu à plusieurs véhicules notamment des voitures et des motos au cours de la nuit du mardi, ce qui a surpris la population puisque ces derniers étaient totalement détruits pour n’en rester que leur carcasse une fois que le jour s’est levé.

Considérés comme étant une violence urbaine extrême, ces cas de vandalisme ne sont pas vraiment rares, mais il faut dire que cela est tout à fait inquiétant et nécessite de ce fait de prise en charge sérieuse afin d’éviter le pire.

Vandalisme dans le Val-d’Oise, des actions préméditées ?

Il faut dire que la nuit du 22 avril était tout à fait mouvementée pour le Val-d’Oise. En effet, il est sûr que les vandales qui se sont défoulés durant cette date ont dû bien calculer leur coup car ils ne se sont pas contentés d’une seule ville, mais se sont attaqués à plusieurs autres.

Cela permet donc de montrer que ces évènements ont été prémédités et que l’on a à faire avec un groupe de personnes qui cherche véritablement à instaurer le chaos dans le département.

Résultat, plusieurs véhicules ont été incendiés durant cette nuit de vandalisme. Pire encore, des affrontements ont même éclaté les policiers qui étaient venus assurer l’ordre et les individus cagoulés connus pour être les auteurs de ces massacres de véhicules.

Cependant, même si la police a pu intervenir et s’est même confrontée aux malfaiteurs, aucun individu n’a été interpellé.

Les policiers étaient victimes de tirs de mortiers

Etre policier dans le Val-d’Oise est devenu un métier à risque durant cette nuit du mardi. Eh oui, les auteurs du vandalisme ne se sont pas arrêté sur le fait d’incendier quelques véhicules puisque ces derniers ont également mis les policiers dans leur viseur et ce, en les envoyant principalement des tirs de mortiers.

De ce fait, un véritable affrontement s’est mise en place car ayant riposté, les policiers ont dû utiliser des lacrymogènes et aussi des lanceurs de balle de défense. Heureusement, aucun blessé n’a été déploré et surtout que l’intervention des policiers a quand même permis de ramener le calme dans toutes les villes qui ont été prises pour cibles de ces actes violents.