Val d’Oise : une escroquerie à l’exportation de masques de protection a été démantelée

Vu leur importance dans la lutte contre le Covid-19, les masques de protection figurent certainement parmi les produits les plus demandés et les plus recherchés en ce moment.

En effet, le fait de porter un masque adéquat permet de limiter la contamination par le coronavirus, ce qui fait que la plupart des pays cherchent partout le moyen d’en acquérir le plus possible, ce qui a provoqué une pénurie pendant un certain temps.

De ce fait, le commerce de masque de protection est donc devenu très lucratif ce qui pousse de nombreuses personnes à se reconvertir dans ce secteur et même d’entrer dans l’escroquerie, puisqu’il est clair que cela permet de gagner gros. C’est ce qui s’est passé justement en Val d’Oise, puisqu’un conteneur qui contenait pas moins de 91 600 masques chirurgicaux a été intercepté et a été prévu pour être envoyé en Côte d’Ivoire.

Eh oui, il faut savoir que ces masques n’étaient pas du tout en règle car ils n’ont pas encore été payés alors qu’ils devraient être vendus dans un autre pays.

C’est la gendarmerie du Val d’Oise qui a fait cette découverte et c’est aussi ce qui a permis de démanteler un réseau d’escroquerie qui a été orchestrée par 6 personnes originaires de ce département.

Val d’Oise : la marchandise n’a jamais été payée

Il faut dire que la combine des auteurs de cette escroquerie a été bien réfléchie car s’ils n’ont pas été arrêtés, ils auront pu faire une très bonne affaire, surtout que la marchandise, à savoir les masques chirurgicaux qu’ils ont eu l’intention d’écouler en Afrique n’a jamais été payé.

Effectivement, pour se procurer des masques, les arnaqueurs ont dû passer commande auprès des différentes sociétés productives, mais à ce qu’il parait, ils n’ont jamais payé ce qu’ils devaient puisque pour ce faire, ils utilisaient de fausses identités et surtout de fausses preuves de virements bancaires, ce qui a pour effets de mettre en confiances les différentes sociétés arnaquées.

Val d’Oise : un important réseau d’escroquerie

Il est possible de dire que les personnes qui étaient responsable de cette escroquerie à la vente de masques chirurgicaux ont été bien organisées car d’après ce qui a été découvert par les gendarmes, d’autres conteneurs, en plus de celui qui a été intercepté au Havre étaient également prêt à être expédiés.

Cela démontre donc qu’une belle organisation se cachait sous cette escroquerie, mais heureusement, les autorités ont pu réagir à temps et ont pu retrouver et mis rapidement les auteurs présumés en garde à vue.